Un chaland à STOUMONT

L'huile sur panneau ci-dessus, réalisée le 17 octobre 1921 a pour titre "BORGOUMONT" du nom de la petite localité où ielle a été exécutée. Il s'agit d'une oeuvre tirée d'une collection privée. Ce travail  de petite taille mesure 22,2cm sur 26,8. Son thème porte en exergue une caractéristique récurrente de la vision du peintre à savoir le point le plus élevé d'un chemin terminant son escalade avant de s'engouffrer dans le vallon suivant. En l'absence de délimitation plus précise, le positionnement exact de l'artiste s'avère particulièrement ardu.

La vieille carte postale ci-dessous nous aide peut-être à mieux éclaircir le mystère. En effet, en 1921, d'après ce cliché, une seule route digne de ce nom semble rejoindre le centre du hameau...Il n'est donc pas interdit d'imaginer qu'Edgard D'Hont se trouvait juste au pied du tournant que nous discernons en haut à droite de la photo colorisée...Avouons que cette déduction recèle une large part d'un optimisme trop assuré. Qu'importe le photographe de l'époque nous aide à mieux appréhender ces lieux si séduisants pour le paysagiste de Chênée...

 

Quant à la toile ci-dessous, force nous est de regretter le reflet perturbateur qui nous empêche de profiter de son ampleur...L'absence d'annotation à son revers nous prive de l'assurance d'être vraiment dans les environs de Stoumont. Il n'empêche que ces maisons si particulières à colombages sont particulièrement typiques des environs de LA GLEIZE comme le prouve la carte postale proposée par-dessous...Appel est fait , avec espoir et insistance, à tout "spécialiste" local afin de nous éclairer et de nous assurer ou non que cette toile (vraiment maltraitée) a bien été réalisée dans l'un des si beaux villages de leur joli coin bucolique.