Pêle-mêle au grenier ( recoin1)

Même si, de nos jours, les mansardes de nos habitations sont le plus souvent aménagées en chambres de vie supplémentaires....un site portant sur un peintre déjà productif il y a plus d'un siècle ne peut s'empêcher de rêver aux greniers de nos arrières-grands-parents.... Place donc ici à ces espaces peu visités, si ce n'est par des bambins en mal d'exploration, où l'on rangeait une multitude d'objets devenus inutiles, remplacés par d'autres plus adéquats ou peu appréciés malgré les souvenirs qu'ils avaient transportés...Ces lieux magiques, au secret de leurs coffres et sous la poussière des jours passés, ont pourtant été les principaux fournisseurs d'objets rares que d'aucuns paient aujourd'hui fort cher...Que de contes, d'histoires magiques et de rêves leur doivent l'existence....

Il est donc apparu nécessaire ici de vous présenter, sans trop de digressions, toutes les oeuvres d'Edgard D'Hont n'ayant pas trouvé place parmi les pages précédentes du site.

Ces tableaux, dessins ou aquarelles ont été écartés pour diverses bonnes ou mauvaises raisons. Certains ont été capturés trop maladroitement sur internet, d'autres se sont vus désagréablement défigurés par le manque de talent du photographe-concepteur de ces pages voire la "perversité" des reflets lumineux. D'autres enfin n'ont peut-être pas atteint le niveau de qualité habituel auquel le Maître de Chênée a pu nous habituer...Tout peintre connaît parfois un manque cruel de recul ou s'égare à ne point trouver l'approche ou la "touche" qu'il voudrait atteindre....Le roman d'Emile Zola intitulé "L'OEUVRE" nous démontre avec génie cette quête de l'inaccessible par tout artiste qui s'efforce de traduire la complexité de ce qu'il ressent.

Les "passionnés" trouveront sans doute, malgré nos choix exprimés plus avant, un intérêt à parcourir ce "grenier" où se déclinent aussi quelques photos et divers documents personnels du paysagiste ...

A vous de vous y égarer...et de juger !

Bonne errance parmi tous ces souvenirs....A votre bon plaisir..

 
Anniversaire 029
P1010075 crop

L'emplacement exact de ce château ou de cette ferme n'a pu être déterminé....

Toute aide nous aidant à "localiser" ce bâtiment est ardemment désirée.

Cette aquarelle a été vendue à Liège en salle des Ventes-Elysée.

 

Huile sur toile vendue en la salle des Ventes Elysée à Liège.

Localisation non réalisée. Pas d'indication au dos.

P1010243
Apres la pluie hvm

Ce tableau a été offert aux "Amis de la Nature d'Embourg" par Fernand Michel.

Il est désormais accroché à l'un des murs du chalet "Les Gattes" à Logbiermé.

Sans indication de lieu au verso, il semble très ardu de déterminer l'emplacement exact de ce paysage

Cette aquarelle répond au nom d'"Après la pluie". Elle a participé à une vente publique en salle à Liège.

D hont suzanne 002 crop

Huile issue d'une collection privée. erreur de luminosité photographique.

D hont suzanne 007 crop

huile issue d'une collection privée

D hont claudy 005 crop
D hont michel coryn 002

aquarelle aux assez grandes dimensions représentant la maison Crèvecoeur à Méry. La "paysanne" entourée d'une basse-cour doit plus que probablement être Adèle,  la fidèle épouse de l'artiste, née Van Neck.

aquarelle non nommée représentant une cour de ferme (collection privée)

D hont michel coryn 001 crop
D hont michel coryn 009 crop

oeuvre au fusain et pastel non nommée et non localisée (collection privée)

huile sur panneau non nommée et non localisée. Assurément l'une des dernières oeuvres de la main de l'artiste peut-être même l'ultime travail en site.

L'oeuvre trahit une faiblesse dans ses lignes de perspective et souffre de l'âge de son auteur à la santé défaillante. ( paralysie progressive des membres).

Collection privée

D hont yvon 008
D hont yvon 007

huile sur panneau réalisée en fin de vie par l'artiste. L'oeuvre a subi de lourdes dégradations pour cause d'humidité excessive

Huile aux dimensions exceptionnellement grandes en totale discordance avec les habitudes de l'artiste. Le résultat manque singulièrement de "rendu". Edgard D'Hont a néanmoins choisi de signer son travail le jugeant donc "acceptable"....

D hont 025
D hont 022
D hont 019

dessin préparatif net exploratoire exécuté sur le trajet nerveux du célèbre Ninglinspo.

dessin préparatif et exploratoire

dessin exploratoire relevé au pastel

D hont 018
D hont 016
D hont michel coryn 001 crop 1

dessin préparatif et exploratoire

dessin préparatif et exploratoire à Werbomont.

dessin exploratoire et préparatif relevé légèrement au pastel

D hont suzanne 019 crop
D hont suzanne 029 crop
D hont suzanne 032

dessin préparatif et exploratoire

dessin préparatif et exploratoire

dessin préparatif et exploratoire

P1010073
D hont yvon 011
P1010088

dessin exploratoire et préparatif

dessin exploratoire et préparatif

dessin exploratoire et préparatif légèrement relevé au pastel

D hont suzanne 034
D hontre 003

Le dessin au fusain exploratoire ci-dessus à gauche est intitulé "La croix des Fiancés". Ce petit monument qui servira durant des années en guise de borne séparant la Prusse de la Belgique est photographié à droite sur une ancienne carte postale. Un propriétaire terrien y a ajouté au crayon à l'aniline  un petit mot "...sur notre terre...20/7  (19)10...Papa"  assez amusant...La croix représentée par D'Hont est proche de la Baraque Michel au beau milieu des Fagnes. Elle fut inaugurée le 20 septembre 1931 afin d'en remplacer une autre détruite par les intempéries et les hivers rigoureux. Ces croix ont été érigées en souvenir de deux jeunes fiancés pris par la neige le 22 janvier 1871 et morts dans les bras l'un de l'autre....Leur histoire peut être retrouvée sur Wikipédia sous la rubrique ; "Croix des fiancés". Edgard D'Hont ne semble pas avoir développé son dessin au travers d'un tableau à l'huile....Le paysage assez nu de l'endroit l'ayant sans doute dissuadé de persévérer.

 

D hontre 004
D hontre 005

Les deux oeuvres d'Edgard D'Hont ci-dessus ont été réalisées afin d'enluminer les pages intérieures du recueil de poèmes écrit par Marguerite VINCENT intitulé "Couleurs de l'horizon". Ce livret édité en la maison Louvanis date de l'année 1937. Marguerite VINCENT poursuivra son oeuvre après le décès de son "ami" Edgard. Elle épousera ( peut-être en seconde noces, une photo nous la montre au bras très officiel d'un autre homme avant la guerre 14-18) Monsieur J.WOLTERS fondé de pouvoir auprès de la firme SAMIJN-PERMANT à Verviers. Le 20 mai 1971 le journal "Le Jour"nous signale que la poétesse vient de gagner le " Prix de la Lyre" au concours littéraire de Wallonie organisé par les Jeunesses Culturelles et ce grâce à son poème "MUSIQUE ENCENS DIVIN".

Ci à droite nous  découvrons  la jeune poétesse assise au premier rang d'une photo de famille d'Edgard D'Hont. Il doit plus que probablement s'agir d'un événement lié à un des nombreux enfants (communion solennelle ?, anniversaire?)de la famille d'Adèle. On reconnaît aisément le paysagiste de Chênée au premier rang en seconde position à partir de la droite. La présence de Marguerite Vincent lors d'une fête familiale assez intime nous éclaire quant aux rapports probablement étroits qui lient en ces années les deux artistes...

D hontre 002