L'exposant (suite)

P1040484

   "Les choses murmurent...pour qui sait les entendre..."  

      extrait de "Drouot"  paroles et musique de  Barbara

 

" Monsieur D'Hont nous rappelle un peu la façon de Roffiaen et de Lamorinière...Pourtant c'est plus large...L'intérêt se perd moins dans l'infini détail et cela fait plaisir à voir!  Quel étonnement de découvrir les jolis motifs que cet artiste découvre au sein de la nature..."

"La Gazette de Liège" (1905)

P1010071

    (huile sur panneau de bois intitulée: "En Campine. 1934") (37cm sur 28cm. Collection privée) La région campinoise n'a été que très rarement illustrée par l'artiste.

"Dans l'oeuvre d'Edgard D'Hont, la lumière observée, strictement traduite, joue un rôle d'élément coordinateur..."

"La Wallonie" (1936)

 
D hont suzanne 006 crop

                (huile sur panneau de bois dépourvue de titre et d'annotation.) (Collection privée)

 

" Je pense que si les artistes liégeois en général s'attachaient plus à l'interprétation de notre si belle et si variée Wallonie, leur personnalité se dégagerait plus péremptoirement....Voilà bien du verbiage pour vous dire peu de chose...

Edgard D'Hont dans "Liège-Echos" (1934)

Lahr 001
 

         (aquarelle sur carton) (collection privée)

" Rêveur, Edgard D'Hont dessine avec une songerie qui donne à tout ce qu'il touche une note de sincère émotion..."

"Le Journal de Liège" (1922)

 
Feu 003

   ( huile sur panneau de bois intitulée :" Le vieux chêne.") (23cm sur 18cm. Collection privée)

" De petites dimensions, certaines toiles d'Edgard D'Hont apparaissent réellement grandes...La mise en page est excellente, le dessin exact, la couleur chaude sans exagération et l'athmosphère  qui baigne ses sites pittoresques est parfaite..."

"Le Rappel de Charleroi" ( 1910)

Feu222 003
Feu 004

   ( Huile sur toile intitulée;" Les Avins. 1934" ) ( 38cm sur 28 cm. Collection privée)

 

" Nous connaissons des tableaux de D'Hont qui ont un charme d'une poésie surprenante parce qu'ils sont l'émanation d'une très vive tendresse. Il a le don de l'émotion forte et discrète. Ses paysages parlent à l'âme et comme il affectionne les tonalités nuancées, il arrive avec des riens à des résultats surprenants..."

Maurice Des Ombiaux ( écrivain)

Moche 003

    (huile sur toile intituilée: "Soirée en mars...") ( 55cm sur 44cm. Collection privée)

 

" Tout ici est solitude et silence mais sans spleen. Edgard D'Hont est un rêveur et surtout un narrateur de paysages doux, sans heurts..."

"Le Journal de Liège" (1913)

Vi 001

(Copyright. BAL- Musée des Beaux-Arts de Liège  PREMIERE NEIGE vers 1914, huile sur carton AW 1468)  cliché provisoire en attente d'un envoi professionnel

                                                                    PREMIERE NEIGE...

                                                              Son duvet recouvre les champs unifiés dans l'infinie blancheur. Elle saupoudre les bois, capuchonne les habitations, matelasse les chemins. En sentinelles transies, les arbres gardent stoïquement les grand-routes, tendent leurs membres ouatés au-dessus des rares passants. Un silence religieux étreint les villages, les hameaux. N'était la ville de fumée qui fuit des cheminées, on croirait ces cubes de pierres livrés au morne abandon.

Derrière les vitres glauques on devine cependant des êtres proches d'un feu dont les langues avides dévorent les bûches qui sentent bon la résine. Dans les étables, les bêtes, étroitement couchées, se tiennent coites dans l'atmosphère mutuellement tiédie, semblent rêver à l'herbe tendre broutée en les prés verts. Le ciel, uniformément gris, effeuille des roses blanches en hommage en la grande communiante figée en sa robe couleur de l'innocence. La campagne fait sa première communion. Pour sanctifier cette angélique cérémonie, des harpes éoliennes entonnent une douce symphonie, et, pieusement, le silence est descendu sur la glèbe recouverte d'un manteau purificateur.

                                                             Edgard Desbruyères  ( Edgard D'HONT)

D hondt aw 1261

(copyright : BAL- Musée des Beaus-Arts de Liège  "  Chaumière" 1900 huile sur toile AW 1261 )

 

                                                                                                        "C'est un trou de verdure où chante une rivière,

                                                                                    Accrochant follement aux herbes des reflets

                                                                                    D'argent; où le soleil de la montagne fière

                                                                                    Luit: c'est un petit val qui mousse de rayons..."...

                                                                                                                         Arthur Rimbaud.

D hondt aw 2630

(Huile sur panneau intitulée " Paysage" copyrigth BAL -Musée des Beaux-Arts de Liège)

 

                    

    "Edgard D'Hont a le don de l'émotion forte et discrète.

    Ses paysages parlent à l'âme, et comme il affectionne

    les tonalités nuancées il arrive avec des riens à des

    résultats surprenants. On le classe au rang des

    interprètes les plus fidèles et les plus attendris

    de nos sites familiers..."

    extraits d'Olympe Gilbart et Maurice Des Ombiaux.